1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Migration : précarité de l’information et isolement

Publié le 18 novembre 2019 Mis à jour le 18 novembre 2019

L'isolement et la précarité de l'information sont deux facteurs qui influencent considérablement le trajet migratoire des migrants.

Partir ou rester ? Partir où? Pourquoi ici plutôt que là-bas ? Autant de questions que se posent les migrants à travers le monde, mais également à Bruxelles, où quelques centaines de personnes, qualifiées de "migrants en transit", sont dans un entre-deux, entre la Belgique et l’Angleterre. Loin d’avoir un plan figé quant à leur trajet migratoire, les intentions initiales de ces migrants sont susceptibles de changer, d’évoluer. Mais de quoi dépendent ces décisions?

Sur base d’une quarantaine d’entretiens avec des migrants présents dans le quartier de la Gare du Nord, Antoine Roblain- CESCUP, Faculté des Sciences psychologiques et de l‘éducation- en collaboration avec Pieter Griffioen et Samer Kharboutli GERME, Faculté de Philosophie et Sciences sociales-, soulèvent plusieurs constats.

Premièrement, ces migrants se trouvent dans une importante précarité.

Si les précarités alimentaires et de logement sont souvent évoquées, on souligne rarement la précarité de l’information sur leurs situations et les cadres légaux des différents pays.

Deuxièmement, ce problème d’information touche des individus souvent fortement isolés, dont le réseau social est réduit et qui n’ont que peu de personnes sur qui compter. L’addition de ces deux problématiques amène les migrants à baser leur décision quant à la trajectoire de leur vie en fonction d’idées reçues, de préjugés ou  de perceptions.

Dans ce contexte, les associations de terrain et des citoyens bénévoles jouent un rôle important dans la diffusion des informations, mais également dans la construction de relations de confiance autour de ces migrants.

Cette recherche de terrain s’inscrit dans le cadre des travaux du chercheur sur les trajectoires de vie des migrants et primo-arrivants. Le 29 novembre, Antoine Roblain présentera son analyse lors d’un colloque intitulé : « New obstacles to migrations, new tactics among migrants ».

Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be