Publié le 2 décembre 2019 Mis à jour le 2 décembre 2019

Un colloque se penche sur les mobilisations citoyennes de ces derniers mois et leurs conséquences.

Écoliers, citoyens, ONG, jeunes, moins jeunes… Les mobilisations réclamant des actions et une politique climatique claire et ambitieuse se succèdent depuis l’automne 2018.

Un colloque organisé par le Centre d’Études du Développement Durable (CEDD, IGEAT, Faculté des Sciences) se penche sur ces mobilisations citoyennes, ses dynamiques et ses effets. Les orateurs analyseront, par exemple, les répercussions politiques de ce mouvement. Il se tient durant la première semaine de la COP25 à Madrid.

"On peut constater que ces mobilisations ont eu des effets durant le premier semestre 2019, explique Edwin Zaccai, responsable du CEDD et organisateur de la conférence. On peut citer la présence sans précédent du thème lors de la période de campagne électorale en Belgique, dans le programme du nouveau gouvernement bruxellois, de même que dans le programme de la nouvelle commission européenne".

Le chercheur pointe un impact climatique plus visible, des rapports alarmants, un espace médiatique plus important consacré aux effets du changement climatique et le rôle des influenceurs du web comme facteurs explicatifs de la mobilisation de ces derniers mois.

Contact
Service Communication Recherche : 02 650 92 03; com.recherche@ulb.ac.be