1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Naissances: vers une obstétrique moins interventionniste

Publié le 8 mai 2019 Mis à jour le 8 mai 2019

Le Centre d’Epidémiologie Périnatale (CEpiP) vient de publier son dernier rapport sur les naissances en Régions bruxelloise et wallonne.

Sur base des données de 2017, le CEpiP souligne une obstétrique moins interventionniste: la proportion d'accouchements sans intervention obstétricale augmente depuis 2014 en Région bruxelloise, atteignant 40,6 % en 2017, et depuis 2009 en Wallonie, avec 33,5 % en 2017. La tendance vers une obstétrique moins interventionniste est à encourager auprès de tous les professionnels de la santé afin d’obtenir de meilleures issues sur les plans physique, affectif et psychologique pour la mère et son enfant, sachant qu’il existe encore de grandes variations dans les proportions entre les maternités.

Le CEpiP observe également une tendance à l’augmentation du surpoids, de l’obésité ou du diabète chez les femmes qui accouchent en Régions bruxelloise et wallonne. La proportion de femmes qui souffre de surpoids ou d’obésité en début de grossesse passe de 33,9 % à 39,2 % en Wallonie et de 31,9 % à 37,2 % à Bruxelles (entre 2009 à 2017). A Bruxelles comme en Wallonie, la proportion de diabète durant la grossesse est élevée: respectivement 11,1 % et 9,0 % des femmes ayant accouché en 2017.

Par ailleurs, le nombre de naissances continue à diminuer dans les deux Régions. Il atteint, en 2017, 24 227 naissances à Bruxelles et 35 549 en Wallonie, soit une diminution respective de 3,2 % et de 7,4 % depuis 2012. L’âge moyen des mères continue quant à lui à augmenter: il passe de 30,7 ans à 31,8 ans pour les mères qui accouchent à Bruxelles et de 29,4 ans à 30,3 ans pour celles qui accouchent en Wallonie.