1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Pour une mobilité vraiment durable, il faut des trottinettes électriques plus résistantes

Publié le 10 mars 2020 Mis à jour le 10 mars 2020

Aujourd’hui, les trottinettes partagées sont plus polluantes que les modes de transport qu’elles remplacent. En cause : leur durée de vie insuffisante. C’est ce qui ressort d’une étude dirigée par des chercheurs de l’ULB.

Actuellement, l’usage des trottinettes partagées a plus d’impact que le mélange des modes de transport qu’elles remplacent: 131g de CO2 pour les trottinettes contre 110g pour les modes de transport remplacés. C’est ce qui ressort d’une étude dirigée par l’ULB (GESTe, IGEAT - Faculté des Sciences & 4MAT - École polytechnique de Bruxelles) en collaboration avec des équipes de l’ICHEC Research Lab.

Les trottinettes électriques partagées à Bruxelles engendrent aujourd’hui des émissions de 131g de CO2 équivalent par km. 79% de ces émissions sont dues à leur production en Chine. Les impacts engendrés en Belgique (18% des émissions) sont, à l’heure actuelle, liés à la phase de déploiement et de collection ainsi qu’à la phase de chargement.

Pour faire diminuer les impacts environnementaux des trottinettes électriques partagées, la priorité est à l’allongement de leur durée de vie. Aujourd’hui, cette durée de vie est d’environ 7.5 mois. Les chercheurs ont calculé qu’à partir d’une durée de vie moyenne de 9.5 mois, l’usage des trottinettes partagées aura moins d’impact que l’usage des modes de transport qu’elles substituent.

"Pour que les trottinettes partagées deviennent une alternative durable de mobilité, il faut donc que leur durée de vie augmente, explique Hélie Moreau, premier auteur de cette étude.   

Cela nécessite des trottinettes robustes, une maintenance efficace, des infrastructures adaptées (les trous dans la chaussée accélèrent la détérioration des trottinettes), un usage précautionneux et une diminution du vandalisme" conclut le chercheur à l’Institut de gestion de l’environnement et aménagement du territoire de l’ULB.   

Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be