1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Production d'aspirine: un procédé de haute qualité

Publié le 20 février 2019 Mis à jour le 6 mars 2019

Les chercheurs ont mis au point un nouveau procédé de production d'aspirine, basé sur la combinaison de la microfluidique et de la synthèse chimique.

Réduire l'empreinte environnementale de la production de médicaments, augmenter leur qualité, réduire le temps de mise sur le marché de nouveaux composés, répondre aux enjeux sanitaires... Autant d'enjeux vers lesquels les acteurs du secteur pharmaceutiques essaient de tendre.

Benoit Scheid et son équipe au service TIPs (École Polytechnique de Bruxelles) tentent de répondre à ces défis ! Leur but est de coupler toutes les étapes d'un procédé de production en continu grâce à une combinaison judicieuse des principes de la microfluidique et de la synthèse chimique.

Dans une étude publiée dans le journal Reaction Chemistry and Engineering, Bart Rimez et Jean Septavaux (TIPs) ont ainsi démontré avec succès le couplage des étapes de réaction et de cristallisation de l'acide acétyle salicylique, plus connu sous le nom d'aspirine.

Les bénéfices de ce couplage sont sans appel, avec notamment pour le producteur une maîtrise totale de la taille des particules cristallines obtenues. Un paramètre qui est crucial pour la formulation du médicament sous forme de comprimés, mais également pour la biodisponibilité (c'est-à-dire l'efficacité d'absorption) du médicament chez le patient. Les chercheurs du TIPs ne comptent pas s'arrêter là et envisagent déjà d'appliquer cette manière d'intensifier les procédés de production à d'autres molécules.

Contact
Service Communication Recherche :