Publié le 29 octobre 2019 Mis à jour le 29 octobre 2019

Durant leur trajet vers l’Europe, les migrants sont bombardés de messages visant à les informer, mais aussi à les dissuader d’entamer ou de continuer leur voyage. Alors que les recherches sur le sujet sont peu nombreuses, deux doctorantes ont réuni un panel international de chercheurs experts sur la question.

Si les discours médiatiques et politiques sur les migrants font l’objet de nombreuses analyses, les messages qui leur sont directement adressés par les gouvernements européens sont encore quelque peu délaissés par la recherche. Amandine Van Neste-Gottignies - ReSIC, Faculté de Lettres, Traduction et Communication - et Julia Van Dessel - GERME, Faculté de Philosophie et Sciences sociales - ont donc décidé d’inviter un panel de chercheurs internationaux pouvant apporter un éclairage original sur le sujet. Les 30 et 31 octobre, ils se réuniront lors d’une conférence internationale de la section “Diaspora, Migration & Media” de l’ECREA (European Communication Research and Education Association).

Dans le cadre de sa thèse, Amandine Van Neste-Gottinies étudie le discours délivré aux demandeurs d’asile dans les centres d’accueil en Belgique, alors que Julia Van Dessel analyse les campagnes de dissuasion qui visent les migrants ouest-africains. C’est donc naturellement que cette collaboration interdisciplinaire s’est mise en place.  À terme, les deux chercheuses prévoient d’organiser une journée d’étude sur le sujet. 

Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be