1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Représentations sociales de l’Histoire et conflits intergroupes

Publié le 2 juillet 2020 Mis à jour le 2 juillet 2020

Alors qu’on célèbre les 60 ans de l’indépendance du Congo, la question de la manière dont nous nous représentons le passé colonial a refait surface. Une question qui est au cœur de la recherche de Laurent Licata, Faculté des Sciences psychologiques et de l’éducation, pour laquelle il vient de recevoir un prix prestigieux.

Laurent Licata, professeur et chercheur (CeSCuP – Faculté des Sciences psychologiques et de l’éducation) s’est vu attribuer un prix pour « outstanding service to the field » (contribution exceptionnelle à sa discipline, littéralement) par l’Association Européenne de Psychologie sociale (EASP), en raison du fait qu’il ait fondé (avec quelques collègues de plusieurs universités européennes) et dirigé le réseau COST IS1205 « Social Psychological Dynamics of Historical Representations in the Enlarged European Union ». Olivier Klein (CeSCuP) y a aussi joué un rôle important.

Les prix de l’EASP sont parmi les récompenses les plus prestigieuses de la discipline.

Les objectifs du réseau COST étaient de promouvoir la recherche sur les représentations sociales de l’histoire (ou mémoires collectives), ainsi que de favoriser la collaboration interdisciplinaire entre psychologues sociaux, historiens et spécialistes des sciences de l’éducation.

Ce réseau, qui regroupait 166  chercheuses et chercheurs de 30 pays, a eu un effet important sur le développement de la recherche dans ce domaine et a abouti à de nombreuses publications et à des recommandations concrètes sur l’enseignement de l’Histoire des conflits intergroupes en Europe. Deux conférences internationales et une summer school ont eu lieu. Deux ouvrages collectifs ont été publiés ainsi que 5 numéros spéciaux de revues scientifiques et de nombreux articles scientifiques.

Ce type de recherches montre toute son importance alors qu’on célèbre les 60 ans de l’indépendance du Congo. D’ailleurs, plusieurs des recherches menées dans le cadre de ce projet portaient sur les mémoires collectives du passé colonial. Un des ouvrages et un des numéros spéciaux édités y étaient consacrés.

Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be