1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Rôle de l’Océan Austral et de la banquise Antarctique sur le climat

Publié le 2 juillet 2020 Mis à jour le 18 juillet 2020

Au sein du Laboratoire de Glaciologie de l’ULB, le groupe de François Fripiat étudie le rôle de l’Océan Austral et de la banquise Antarctique sur le climat.

L’océan, et tout particulièrement l’océan Austral qui borde l’Antarctique, joue un rôle prépondérant dans l’atténuation du réchauffement climatique: il séquestre le dioxide de carbone (CO2) d’origine anthropique et absorbe une partie importante de l’excès de chaleur qui en résulte. Au cœur de ce processus se trouve le taux d’échange entre l’océan profond et de surface qui communique directement avec l’atmosphère. Au sein du Laboratoire de Glaciologie de l’ULB, François Fripiat et ses collègues quantifient ce taux d’échange dans l’océan actuel et passé, afin de comprendre comment l’océan répond aux changements climatiques et de mesurer son impact sur la concentration en dioxide de carbone (CO2) atmosphérique.

Elle s’étend sur 19 millions de kilomètre carré en hiver, soit deux fois la superficie de l’Europe ; et 4 millions de kilomètre carré en été… La banquise Antarctique constitue un des écosystèmes sur Terre les plus vaste et dynamique, où l’interaction entre la biosphère et les cycles biogéochimiques est encore mal connue. L’équipe de François Fripiat étudie le rôle de cette banquise sur les échanges entre l’océan et l’atmosphère, de matières et d’énergie, et notamment les gaz à effet de serre tels que le dioxide de carbone (CO2), le méthane (CH4) et le protoxyde d’azote (N2O). Ils ont démontré une dynamique complexe, ainsi qu’une contribution non négligeable de la communauté microbienne qui y prospère.

L’équipe de François Fripiat se concentre aussi sur l’analyse des propriétés chimiques et physiques de carottes de glace prélevées à proximité de la station polaire Princesse Elisabeth, afin de quantifier dans quelle mesure la chimie atmosphérique et le bilan de masse de la calotte polaire Antarctique ont été modifiés depuis la fin du moyen âge.

Photo: AWECS cruise Weddell Sea-Stefan Hendricks

Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be