1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Strep A: toutes les souches comptent pour développer un vaccin

Publié le 23 juillet 2019 Mis à jour le 25 juillet 2019

Une étude de chercheurs de l’ULB appelle à changer les pratiques en vigueur sur la recherche autour du Streptocoque A : pour développer un futur vaccin efficace, toutes les souches de la bactérie doivent être prises en compte.

Les streptocoques du groupe A (Strep A) sont un groupe de bactéries affectant 33 millions de personnes dans le monde. Plus de 500 000 personnes en meurent chaque année, principalement des conséquences d’une maladie appelée le rhumatisme articulaire aigu (RAA). Le développement d’un vaccin contre le Strep A est donc une priorité majeure de santé publique, reconnue par l’OMS depuis 2018.

Dans une publication dans le journal Clinical Infectious Disease, Pierre Smeesters - chercheur au Laboratoire de Bactériologie Moléculaire (Faculté de Médecine) et pédiatre à l’HUDERF – appelle à revoir la stratégie de recherche et de développement vaccinal autour du Strep A.

Alors que les manuels de référence et les recherches se focalisent actuellement sur une dizaine de souches capables de causer le RAA, l’étude de Pierre Smeesters, Gabrielle de Crombrugghe et leurs collègues démontre que toutes les souches de Strep A peuvent mener à cette maladie, quels que soit leur fond génétique et leur origine géographique. Ils ont pour cela analysé toutes les souches de Strep A associées au RAA dans le monde depuis la première description précise de cette maladie, en 1944. Les chercheurs démontrent également que les mécanismes moléculaires invoqués dans la littérature scientifique pour expliquer le développement du RAA ne sont que très rarement retrouvés dans cette collection mondiale de souches de Strep A.

Les études de microbiologie fondamentale et le développement d’un futur vaccin devraient donc prendre en compte toutes les souches de Strep A circulant dans le monde entier, plutôt qu’uniquement les souches européennes et américaines. Cette approche globalisée a été identifiée notamment par le Laboratoire de Bactériologie Moléculaire depuis plusieurs années.

Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be