Publié le 3 septembre 2021 Mis à jour le 3 septembre 2021

Quelle est la relation qui lie les jeunes travailleurs (de 15 à 24 ans) et les travailleurs âgés (de 55 à 64 ans) sur le marché du travail dans 22 pays de l’OCDE ? Dans le cadre du séminaire TRANSFO, Justine Carlier, chercheuse au Dulbea, présentera ses recherches.

Dans les années 70, l’idée selon laquelle les jeunes travailleurs et les travailleurs âgés agissaient comme des substituts était très répandue. Dans ce contexte, de nombreuses politiques de retraite anticipée ont été mises en place au sein des pays membres de l’UE afin d’encourager les travailleurs âgés à quitter le monde du travail pour libérer de l’emploi pour les jeunes. Malgré ces différentes politiques, une majorité des pays de l’Union européenne s’est rendu compte qu’il n’y avait pas eu de redistribution d’emploi entre les jeunes et les travailleurs âgés, remettant donc en doute la substituabilité entre les deux groupes. Suite à cela et au vieillissement de la population, l’Union européenne a fait un virage de 180° dans ses politiques afin d’encourager non seulement l’emploi des jeunes, mais également celui des travailleurs âgés. 

Justine Carlier, chercheuse au Dulbea – Solvay Brussels school of Economics and Management- a analysé si aujourd’hui il existe une substitution entre les jeunes et les travailleurs âgés dans 22 pays de l’OCDE afin de voir si les politiques mises en place visant à augmenter l’emploi des travailleurs âgés pouvaient avoir un impact négatif sur l’emploi des jeunes travailleurs, et vice versa. Elle présentera l’ensemble de ses recherches dans le cadre du séminaire de rentrée TRANSFO. 

Découvrez l’ensemble du programme. 

Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.be