1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

SURE : une solution européenne à court terme

Publié le 8 mai 2020 Mis à jour le 11 mai 2020

Le 9 avril, l’UE annonçait la création de « SURE » (Support to mitigate Unemployment Risks in an Emergency), un fonds européen visant à soutenir les systèmes nationaux de chômage partiel. S’il offre des solutions à court terme, il ne permettra pas de répondre aux défis à moyen et long termes.

SURE permettra aux États membres touchés par la crise du Covid-19 de recevoir, sous la forme de prêt, une aide allant jusqu’à 100 milliards d’Euros. Si les montants paraissent astronomiques, rien ne garantit qu’ils seront suffisants pour soutenir les systèmes de chômage partiel mis à rude épreuve dans de nombreux secteurs (tourisme, horeca, aviation).

C’est en tout cas, l’analyse apportée par Amandine Crespy – Institut d’Etudes Européennes – et Francesco Corti – Université de Milan- dans une publication de la FEPS.

"SURE est basée sur des prêts temporaires, ce qui augmentera inévitablement la dette publique des pays qui solliciteraient l’aide du fonds », soulignent Amandine Crespy et Francesco Corti.

Dans l’article, les chercheurs montrent que le fonds (qui entre en vigueur dès le 1er juin) permettra seulement de soulager les budgets nationaux à court terme, mais que ces derniers seront probablement impactés par une augmentation du taux de chômage à moyen terme.

Pour Amandine Crespy, SURE doit donc être accompagné de mesures complémentaires plus pérennes, comme un fonds européen d’assurance chômage, en discussion depuis une dizaine d’années.

Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be