1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Synthèse rapide et écoresponsable de molécules bioactives

Publié le 4 février 2022 Mis à jour le 5 février 2022

Des chercheurs de la Faculté des Sciences élaborent une nouvelle stratégie permettant d’avoir accès à de petites molécules cycliques azotées à 4 chaînons, molécules d’importance croissante pour le développement de médicaments.

Les principes actifs de médicaments sont principalement constitués de petites molécules organiques et, dans la très grande majorité des cas, ces composés ont une structure cyclique comportant un atome d’azote. C’est le cas, par exemple, des nouveaux traitements contre la Covid-19 récemment développés par Merck et Pfizer. 

Pour préparer ce type de composés, notamment à très grande échelle, « il est impératif de disposer d’outils synthétiques (des réactions chimiques) et de procédés permettant de préparer ces molécules cycliques de manière efficace, sélective et peu coûteuse, le tout si possible de façon éco-responsable et au départ de matières premières accessibles. C’est un peu comme assembler des briques Lego pour avoir accès à des montages complexes au départ de briques simples, peu coûteuses et avec le moins d’efforts et de temps possibles » souligne Gwilherm Evano, chercheur en Faculté des Sciences. 

Avec ses collègues du Laboratoire de Chimie organique et du Laboratoire de Chimie organique et Photochimie en Faculté des Sciences, il a développé un nouveau procédé permettant d’avoir accès à de petites molécules cycliques azotées à 4 chaînons, molécules d’importance croissante pour le développement de médicaments mais dont la préparation demeure difficile, en quelques étapes et par simple activation avec de la lumière.

Menés en collaboration avec des chercheurs de l’Université de Gand, ces travaux publiés dans la revue Nature Communication, vont à l’encontre de principes établis depuis longtemps pour la synthèse de telles molécules. Ils devraient permettre d’en faciliter l’accès, un point essentiel pour le développement de certains médicaments. 


 
Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.be