1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Systèmes toxine/antitoxine bactériens: histoire d'un rapt moléculaire

Publié le 20 février 2019 Mis à jour le 6 mars 2019

Les chercheurs cherchent toujours à comprendre le rôle des systèmes toxine-antitoxine (TA) bactériens. Une publication éclaire leur régulation complexe.

Longtemps suspectés de jouer un rôle dans la persistance des bactéries aux antibiotiques, les systèmes toxine-antitoxine (TA) bactériens sont des gènes dont le rôle reste mystérieux, mais qui continuent à susciter l'intérêt des chercheurs.

Abel Garcia-Pino, Laurence Van Melderen et Dukas Jurenas du Laboratoire de Microbiologie Cellulaire et Moléculaire - Faculté des Sciences - étudient depuis plusieurs années ces systèmes TAs et leur régulation. Potentiellement mortelles, les toxines nécessitent en effet un contrôle très précis de leur expression et de leur activité par les antitoxines. Les derniers résultats de l'équipe, publiés dans le journal Nature Chemical Biology, viennent apporter une meilleure compréhension de ce phénomène.

En étudiant le binôme AtaT (toxine) et AtaR (antitoxine), les chercheurs ont démontré que l'antitoxine capture la toxine directement pendant sa synthèse par le ribosome. C'est la première démonstration d'un tel mécanisme de neutralisation et la confirmation d'une ancienne hypothèse dans le milieu scientifique. La régulation de ce complexe est cependant loin d'être simple : l'équipe de recherche a aussi mis en évidence que la toxine AtaT agit comme dérépresseur de sa propre expression, ainsi que de celle de AtaR. Ce mécanisme complexe permet de réguler finement l'équilibre entre toxine et antitoxine et d'éviter une activation spontanée du système TA.
Contact
Service Communication Recherche :