1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Télescope Einstein : le projet le plus ambitieux d'observatoire d'ondes gravitationnelles sur Terre

Publié le 10 septembre 2020 Mis à jour le 10 septembre 2020

La proposition d'inclure le Télescope Einstein à la feuille de route du Forum stratégique Européen pour les grandes infrastructures de recherche (European Strategic Forum for Research Infrastructures, ESFRI), a été soumise cette semaine. L’ULB soutient le projet.

Ces cinq dernières années ont été marquées par le début de l'ère de l'astronomie gravitationnelle portée par la collaboration des observatoires Advanced Virgo (en Europe) et Advanced LIGO (aux États-Unis). L'aventure a commencé avec la première détection directe d'ondes gravitationnelles en septembre 2015, et s'est poursuivie en août 2017 avec l’observation d’ondes gravitationnelles émises par la fusion d'étoiles à neutrons.

La détection récente par Advanced Virgo et Advanced LIGO de la fusion de deux trous noirs en un trou noir 142 fois plus massif que le Soleil a démontré l'existence de tels objets dans l'Univers. Afin d'exploiter pleinement le potentiel de cette discipline scientifique naissante, une nouvelle génération d'observatoires est attendue.

Le Télescope Einstein devrait permettre aux scientifiques de détecter les fusions de trous noirs intermédiaires sur l'ensemble de l'histoire de l'Univers, et ainsi mieux comprendre son évolution. Ses observations lèveront le voile sur l'Univers sombre et devraient permettre de mieux comprendre le rôle de l'énergie sombre et de la matière noire dans l'évolution des grandes structures du Cosmos. Le télescope explorera la physique des trous noirs avec une précision inégalée.

L’ULB, déjà membre de la collaboration Advanced Virgo, soutient le projet.

Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be