1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Top départ pour la navette automatisée de Jette

Publié le 23 août 2019 Mis à jour le 6 septembre 2019

La navette automatisée du Brussels Health Campus de Jette a fait ses premiers tours de roue officiels, dans le cadre d'un projet de recherche ULB-VUB.

C'est le premier test d’une navette autonome dans le cadre d’un projet de recherche en Région de Bruxelles-Capitale.

Le projet associe les équipes de MOBI et SMIT de la VUB et de LoUIsE en Faculté d’Architecture de l’ULB et bénéficie du soutien d’Innoviris. Les chercheurs vont tester, sur terrain “grandeur nature” et pendant 6 mois, des solutions intelligentes pour répondre aux défis de mobilité à Bruxelles.

Les chercheurs ont choisi le Brussels Health Campus de Jette (campus médical de la Vrije Universiteit Brussel et de l'Universitair Ziekenhuis Brussel) parce qu'il offre une diversité de publics et de circulations idéale pour étudier l’acceptation des modes de transports différents, l’aménagement du territoire, l’amélioration des infrastructures et les développements techniques associés. Les mesures de terrain permettront de concevoir une feuille de route des “bonnes pratiques” pour le développement du transport autonome en région bruxelloise.

Le laboratoire LoUIsE - Laboratoire Paysage, Urbanisme, Infrastructure et Ecologies - de la Faculté d’Architecture de l’ULB est chargé des questions spatiales et de design urbain dans ce projet bruxellois.

Geoffrey Grulois, coordinateur de LoUIsE, ULB explique : “En partenariat avec MOBI-VUB, LoUIsE planifie les itinéraires et les arrêts de navette, la conception des espaces publics, l’aspect logistique des services de navette automatisés, etc. La recherche implique des outils cartographiques et de conception à différentes échelles afin de comprendre les défis spatiaux du service de navette automatisé. De manière plus générale, LoUIsE étudie les implications spatiales des services de navette automatisés sur la mobilité urbaine et métropolitaine”.   

Lors de la première phase, les étudiants et membres du personnel pourront utiliser la navette autonome pour circuler entre les résidences universitaires et le bâtiment principal de la Faculté de Médecine et de Pharmacie. Le véhicule peut accueillir 12 personnes (6 places assises, 6 debout) pour un trajet de 3 minutes. À partir de novembre 2019, le projet entrera dans sa seconde phase, avec un trajet d’environ 1km qui reliera les parkings principaux, les arrêts de bus environnants et l’entrée principale de l’hôpital, sur la voie publique.