Publié le 8 octobre 2019 Mis à jour le 8 octobre 2019

Docteur honoris causa de la Faculté des Sciences depuis 2008, Michel Mayor (Université de Genève) est aujourd'hui primé par le prix Nobel de physique pour ses recherches sur la vitesse des étoiles.

Michel Mayor a été récompensé par le prix Nobel de physique pour sa carrière consacrée au développement d’instruments de mesure de vitesse des étoiles. Cette vitesse peut varier fortement selon qu'une étoile est accompagnée d’une autre étoile ou d’une planète. En développant un instrument de toute grande précision, le chercheur de l’Université de Genève et son acolyte Didier Queloz ont découvert la première planète en orbite autour d’une étoile différente de notre Soleil : la première exoplanète.

Aujourd’hui, 4118 exoplanètes ont été recensées. Les deux physiciens sont donc à l’origine d’une révolution dans le domaine des systèmes planétaires.

Cette même technologie est utilisée par l’Institut d’Astronomie et d’Astrophysique de l’ULB. Sophie Van Eck et Alain Jorissen, directeur de l’Institut, ont d’ailleurs collaboré à plusieurs reprises avec le lauréat.

Depuis 2008, Michel Mayor est Docteur honoris causa de la Faculté des Sciences de l'Université libre de Bruxelles.

Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be