1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

Un quatrième couple cratère-tectite découvert sur Terre

Publié le 17 mai 2021 Mis à jour le 21 mai 2021

Un consortium international a découvert qu’un champ de verres d’impact trouvé au Belize provient d’un cratère d’impact lui-même situé à 500 km de là au Nicaragua. Cela en fait le quatrième couple cratère-tectite découvert sur Terre.

Les tectites sont des verres naturels, issus de la fusion de la surface terrestre sous l’impact d’un astéroïde de plus d’un kilomètre de diamètre, et éjectés sur une longue distance (entre 200 et 12000 km). Quatre champs de tectites étaient connus jusqu'à présent (en Amérique du Nord, Australasie, Côte d’Ivoire, Europe centrale) dont trois seulement reliés à un cratère source. Les plus récemment découverts remontaient aux années 1930, et le premier avait été décrit par Darwin.

Un consortium international de chercheurs, auquel a participé le Laboratoire G-Time, Faculté des Sciences, vient de démontrer que les verres trouvés au Belize sont produits par un impact et ont le même âge (805 000 ans) et la même signature géochimique que les verres récupérés à l’intérieur d’un cratère de 14 km de diamètre: le cratère de Pantasma au Nicaragua. La démonstration de l’existence de ce cratère avait constitué la première étape de recherches menées par ce même consortium en 2019. Dans les deux cas, on retrouve des traces de chrome extraterrestre pointant vers le même type d’astéroïde: la chondrite ordinaire. L’étude de ce nouveau couple cratère-tectite va apporter une meilleure compréhension du processus mal connu de formation des tectites.

La plupart des mesures chimiques qui permettent de comparer et de relier les verres d'impact (tectites) du Belize au cratère de Pantasma ont été réalisées au Laboratoire G-Time à l'ULB.

Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be