1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus

COVID-19 - Tests salivaires à l'ULB

Publié le 24 mars 2021 Mis à jour le 22 avril 2021

Le screening Covid-19 par prélèvement salivaire sera organisé à partir du lundi 29 mars 2021 par l’ULB pour les membres du personnel et les étudiant·es présents sur les campus. Il se base sur l’expérience positive de l’ULiège, qui teste sa communauté depuis plusieurs mois.

   

Les modalités des tests salivaires

Ce screening est réalisé: chaque semaine, gratuitement, de manière volontaire, de manière anonyme.
Qui peut prendre part aux tests salivaires à l’ULB?

Les membres du personnel et les étudiant·es pour qui il est nécessaire d’être présents sur les campus de l’ULB et qui ne présentent pas de symptômes peuvent prendre part gratuitement au screening Covid-19. Il n’est pas recommandé de se déplacer sur un des campus pour obtenir un kit de testing salivaire si vous ne devez pas être présent sur site. 

Pourquoi l’ULB teste-t-elle ses étudiant·es et son personnel?
  • Le screening est un outil de gestion interne de l’épidémie.
  • Il s'agit également d'un service offert aux étudiant·es et membres du personnel.
Un autoprélèvement salivaire: aussi fiable que les écouvillons naso-pharyngés?
  • Le prélèvement de salive est moins sensible que le prélèvement nasopharyngé, de l’ordre de 65 % contre 80 %.
  • Cependant, la salive est fiable pour détecter une personne contaminante, considérant que la contamination se fait principalement par projection de salive.
  • Pour les personnes fortement porteuses du virus, la sensibilité de la salive est la même que le frottis nasopharyngé, soit de 80 %.
  • Dans le contexte de la gestion d’une épidémie, de nombreux scientifiques préconisent des méthodes plus simples permettant de tester fréquemment un grand nombre de personnes. La salive s’avère une solution efficace. Le risque de faux négatif existe, mais il est en partie compensé par le nombre et la répétition des tests.

Dans de grands groupes, le test salivaire permet de détecter davantage de cas que le frottis naso-pharyngé malgré sa sensibilité moindre.

Un exemple…

Si l’on postule une incidence de 1%:

  • Test salivaire: si tous les membres de notre communauté universitaire, étudiant·es et personnel (40 000 personnes) étaient testés, nous détecterions 195 cas positifs compte tenu de la sensibilité du test salivaire. Cette opération peut être renouvelée très régulièrement.
  • Frottis nasopharyngé: si nous parvenions à tester chaque semaine 10 000 personnes de notre communauté au moyen d’un frottis, objectif improbable, nous détecterions 80 cas positifs.

L’autoprélèvement de salive, comme l’écouvillon nasopharyngé, doit faire l’objet d’une analyse PCR en laboratoire, qui est la méthode de référence pour mettre en évidence le coronavirus. Ce n’est donc pas un autotest qui délivrerait directement un résultat en quelques minutes, mais un autoprélèvement dont le résultat sera connu maximum 24 heures après le dépôt du prélèvement (sauf imprévus techniques). 

Va-t-on découvrir des tests positifs à l’ULB?
  • Oui, statistiquement, nous allons découvrir plusieurs dizaines, voire centaines de cas positifs chaque semaine. C’est normal et attendu compte tenu de l’incidence probable au sein de notre communauté (et de la société).
  • Au-delà du nombre absolu de tests positifs découverts chaque semaine, c’est à l’évolution des pourcentages hebdomadaires, au fur et à mesure des campagnes de tests, que nous devons être attentifs. Nous pourrons ainsi observer si les taux restent globalement stables, baissent ou augmentent.
Faut-il 100 % de participation pour que le screening soit efficace?
  • Non. Par contre, il est très important que chacun·e adhère à ce geste citoyen. Se faire tester, c’est non seulement prendre soin de soi, mais aussi prendre soin des autres.
  • Même si votre résultat est négatif de semaine en semaine, continuez de participer à cette campagne de screening. C’est un petit effort individuel pour un maximum de confort collectif!
 

Comment obtenir et ramener le kit d’autoprélèvement? 

Comment et où se procurer le kit d’autoprélèvement?

Chaque étudiant·e et membre du personnel nécessitant d’être présent sur site est invité·e chaque semaine à se procurer un kit d'autoprélèvement dans un des points distribution. La carte ULB doit être présentée spontanément lors de la prise du kit.

Quels sont les lieux et horaires de distribution et de collecte des kits?

Des lieux de distribution et de collecte de kits sont installés sur:

  • le campus du Solbosch: bâtiment F1 - dans la permanence sport entre les 2 restaurants
  • le campus de la Plaine: bâtiment du Centre d'action laïque - hall d’entrée
  • le campus Erasme: bâtiment A - hall d’entrée de l’École de Santé publique 
  • le campus de Flagey: Place Flagey 19 - hall d’entrée du bâtiment d’architecture
  • le campus de Gosselies: Bâtiment AW, rue Adrienne Bolland 10 - local AW.1.104


Ils sont accessibles de 7h30 à 13h30 du lundi au vendredi.


 

Modes d'emploi du kit d'autoprélèvement

Comment réaliser votre autoprélèvement?

Regarder le tuto "Kit d'autoprélèvement mode d'emploi"

  • Au réveil, AVANT DE MANGER, BOIRE ET DE SE LAVER LES DENTS, le jour de restitution de votre prélèvement.
  • Vous ouvrez votre boîte contenant les différents éléments du kit d’autoprélèvement. Les différentes étapes de montage du kit sont expliquées en images sur la notice. Vous pouvez aussi scanner le QR code imprimé sur la boîte pour visualiser un tutoriel vidéo ou le consulter directement ci-dessus.
  • Effectuez ensuite le prélèvement.
  • Respectez scrupuleusement chacune des étapes, elles sont essentielles à la réussite du test.
  • Conservez très précautionneusement la languette sur laquelle figure le numéro du code-barres de votre échantillon, ou prenez une photo de celui-ci. Vous en aurez notamment besoin pour prendre connaissance de votre résultat (Sélectionnez «je fais partie d’une autre université»). 
  • Il est impératif de ramener votre tube le jour même de votre prélèvement!


Ramenez votre échantillon salivaire avant 13h30 dans le point de collecte.

Quand vous déposerez votre échantillon, vous pourrez récupérer un kit de test. Ce kit devra être ramené la semaine suivante pour une nouvelle analyse.

Quelles sont les précautions d'usage et de conservation du kit d’autoprélèvement?
  • Ne pas boire, ne pas toucher ou extraire le réactif.
  • En cas de contact du réactif avec la peau, laver immédiatement avec de l'eau et du savon. En cas de contact avec les yeux, laver immédiatement avec de l'eau et consulter un professionnel de santé si l'irritation persiste.
  • Ne pas utiliser si le produit est visiblement endommagé.
  • Ne pas ouvrir le tube une fois le prélèvement effectué.
  • Ne pas laisser à portée des enfants.


Attention: Le réactif de lyse peut réagir avec l'hypochlorite de sodium (eau de javel) ou autres acides/ bases fortes et provoquer l'émission de gaz toxiques.

CONSERVATION

Le produit doit être transporté et stocké intact dans son emballage entre 15°C et 25°C jusqu'à utilisation. Une fois le prélèvement effectué, le tube se conserve pendant maximum 12 heures entre 15°C et 25°C avant d'être remis dans un point de collecte.

Que faire si le kit est incomplet ou défectueux?

Les kits d’autoprélèvement incomplets (une ou plusieurs pièces sont manquantes dans la boîte du kit) ou défectueux (pièces inutilisables) doivent être ramenés et échangés contre un nouveau kit de test. Cet échange peut avoir lieu dans tous les points de distribution des kits.

 

Comment connaître le résultat du test ?

Obtenir le résultat de mon test

Comment connaître le résultat du test?
  • Le résultat de l’analyse de votre prélèvement est habituellement disponible dans un délai de 24 à 48h après le dépôt de votre tube de prélèvement. Vous pourrez accéder à votre résultat sur cette plateforme (Sélectionnez «je fais partie d’une autre université»). 
  • Vous serez invité à entrer le numéro de votre code-barres et à compléter quelques informations générales. Dans un nombre limité de cas, l'analyse ne peut pas être réalisée (prélèvement non conforme) ou l'échantillon ne peut être lié à un code-barres (code-barres manquant ou illisible). Si vous ne pouvez pas accéder à votre résultat dans un délai de 48 heures, vous êtes probablement concerné par l'une de ces situations. Nous vous invitons à recommencer le test la semaine prochaine et à suivre scrupuleusement la notice d'utilisation. 
  • À votre numéro sera associé un résultat négatif, positif ou non interprétable.
  • Ce résultat est anonyme!
Que faire si votre résultat est négatif?
  • Continuez à respecter les gestes barrières, il est important de rester vigilant·e.
  • Effectuez un nouveau test la semaine suivante. 
  • ATTENTION: si vous développez des symptômes, même légers, potentiellement attribuables à la Covid-19, même si vous avez reçu récemment un résultat négatif, vous devez vous isoler et prendre contact par téléphone avec votre médecin traitant, sans attendre le test salivaire suivant.


Un résultat négatif signifie que le test de screening de l’ULB sur votre prélèvement n’a pas permis de mettre en évidence le virus SARS-CoV-2, responsable de la Covid-19. Compte tenu de la sensibilité plus faible des tests salivaires, il pourrait cependant s’agir d’un faux négatif. Il convient donc de rester vigilant·e et de continuer à respecter les gestes barrières.

Que si votre résultat est positif?
  • Signalez-vous rapidement l’adresse covid@ulb.be 
  • Mettez-vous immédiatement en isolement et respectez les consignes applicables aux personnes diagnostiquées positives à la Covid-19. Conservez l'original du code-barres de votre prélèvement, car il vous sera demandé.
  • Suivez les instructions qui apparaîtront sur votre écran à l'annonce de votre résultat.
Que faire si votre résultat est non interprétable?
  • Si votre résultat est non interprétable, continuez à respecter les gestes barrières.
  • Effectuez un nouveau test la semaine suivante.
  • ATTENTION: si vous développez des symptômes, même légers, potentiellement attribuables à la Covid-19, même si vous avez reçu récemment un résultat négatif, vous devez vous isoler et prendre contact par téléphone avec votre médecin traitant, sans attendre le test salivaire suivant.
Pourquoi certains résultats sont-ils non interprétables?

La technologie utilisée peut générer des résultats non interprétables: cela signifie que les résultats obtenus ne permettent pas de déterminer si l'échantillon est négatif ou positif.