Publié le 3 septembre 2019 Mis à jour le 3 septembre 2019

Conférence de Laurence Rosier sur "Les insultes, un baromètre social ?"

L’insulte peut être étudiée comme argument et comme dynamique des rhétoriques sociales ainsi que comme une figure de violence verbale. Elle a ses traditions comme art rhétorique chez Schopenhauer et ses lettres de noblesse : les invectives entre Salluste et le (pseudo) Cicéron ou entre Erasme et Edward Lee en sont deux exemples illustres tout comme les pamphlets surréalistes. Elle possède également ses figures de style comme l’antonomase (quand Angela Merckel est traitée d’Hitler en jupons) ou la métonymie (réduire l’autre à un trait physique dévalorisé, par exemple), ce qui fait dire à certains que l’insulte possède une verve littéraire.

Au travers d’exemples variés issus de la littérature, de la politique et de la toile, l’insulte aux personnalités médiatiques sera passée au crible de l’analyse sociolinguistique. Du style ordurier des assemblées de la Révolution française aux tweets cinglants ou outranciers des politiques, en passant par les interpellations houleuses entre internautes, le petit théâtre de l’insulte sociale sera décortiqué. 

De l’humour à l’abjection, comment passe-t-on de l’humour et du bon mot vitupérant à l’abjection raciste, homophobe, sexiste, « classiste » ?

La réservation à cette conférence est souhaitée et se fait sur le site de l'Académie Royale de Belgique
 
Date(s)
Le 10 septembre 2019
Lieu(x)

Le Bolchotz

Place Saint Michel 80,

4000 Liège