1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Agenda
  4. Conférences - Débats

Soins de santé: une priorité pour le citoyen-électeur et pour le candidat-législateur?

Publié le 17 avril 2019 Mis à jour le 15 avril 2019

La MMISS (Maîtrise en Management des Institutions de Santé et de Soins) organise unséminaire-débat pré-électoral ouvert au public le lundi 29 avril 2019 sur le thème des soins de santé.

Dans les sondages d'opinion, la qualité et l'accessibilité des soins de santé figurent en tête des préoccupations des citoyens, et donc des électeurs, toutes catégories confondues. Pourtant, leur évolution en Belgique inquiète :

  • le coût des soins de santé flambe bien au-delà de la croissance du PIB; il se répercute sur la part à charge des patients, dont les plus précaires sont poussés à reporter ou à esquiver les prises en charge indispensables, mais parfois impayables; les disparités d'espérance de vie chez nous entre personnes économiquement vulnérables et nanties sont décrites par la Commission européenne comme parmi les pires de l'ensemble des pays développés;

  • les réformes, laborieuses et peu consensuelles, s'enchaînent pour réduire les dépenses et "rationnaliser" le secteur, sans que l'autorité fédérale, qui en fixe le cadre, ne se donne les moyens d'investir pour innover, ni d'arbitrer les choix qui en découlent en termes d'équipements, d'échelonnement et de desserte locale;

  • la pénurie installée de professionnels, patente sur de nombreux territoires et dans diverses spécialités, est déniée en "haut lieu", avant tout pour des raisons idéologiques, communautaires et corporatistes, en tolérant que les postes médicaux et infirmiers soient confiés massivement à des praticiens formés ailleurs, et que l'accès aux soins se détériore gravement. La redoutée "médecine à deux vitesses" menace donc de s'étendre inexorablement, en tout cas dans la partie francophone du pays;

  • le vieillissement de la population, la prévalence accrue des maladies chroniques et l'essor technologique et biopharmaceutique posent des défis majeurs, organisationnels et budgétaires, qui devront être résolus avec pragmatisme à l'appui d'une vision prospective rassembleuse, mieux partagée, à la fois ambitieuse et claire;

  • les réformes successives de l'Etat fragmentent le pilotage du secteur, au prix d'inextricables et coûteuses lourdeurs administratives, et sans aucun gain mesurable d'efficience des services rendus.

Quelles réponses (vers les citoyens-électeurs comme vers les protagonistes du secteur) les candidats législateurs entendent-ils apporter à ces préoccupations au seuil du scrutin du dimanche 26 mai prochain ?

Les représentants des principaux partis politiques représentés dans les parlements seront interrogés sur ce sujet.

Entrée gratuite, mais inscription obligatoire à info@mmiss.be
La séance sera suivie d’un drink à 20 h 30.

Orateurs

  • Philippe CLOSE (PS),
  • François DE SMET (Défi),
  • Catherine FONCK (CDH),
  • Sophie MERCKX (PTB),
  • Magali PLOVIE (ECOLO),
  • David WEYTSMAN (MR)

Modérateur

  • Pascal DELWIT (ULB-CEVIPOL)

Lieu : Auditoire R42.4.502, Solvay Brussels School of Economics & Management
42, avenue Franklin Roosevelt, 1000 Bruxelles (4e niveau)

Entrée gratuite, mais inscription obligatoire via info@mmiss.be,

ou désinscription à la même adresse si vous ne souhaitez plus figurer sur nos listes de diffusion.

Accréditation en Éthique et Économie demandée

La séance sera suivie d’un drink à 20 h 30

Date(s)
Le 29 avril 2019

de 18h à 20h30

Lieu(x)
Campus du Solbosch
Plan d'accès

Bâtiment R42, 4ème étage, auditoire R42.4.502

Contact