1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Grand angle
  4. Covid-19@ULB

« Les trois vaccins offrent une protection excellente »

Publié le 15 mars 2021 Mis à jour le 15 mars 2021

Il y a actuellement trois vaccins utilisés en Belgique : Pfizer, Moderna et AstraZeneca. Avoir plusieurs vaccins contre un virus n’est pas rare. C’est le cas des vaccins contre la grippe par exemple. Mais est-ce que les trois vaccins sont aussi efficaces contre les variants ? Muriel Moser, chercheuse au Laboratoire d’Immunobiologie, a répondu à nos questions.

Est-ce que tous les vaccins offrent la même protection ?

La protection de ces trois vaccins contre l’infection est excellente. Ils protègent aussi bien contre les hospitalisations et les formes graves. Le but premier de ces vaccins est en effet de réduire l’hospitalisation des personnes fragiles. Dans la phase 3 de l’étude clinique, les vaccins Moderna et Pfizer ont montré une protection de 95%. Il faut rappeler que les études ont porté sur un nombre de volontaires beaucoup plus grand que pour d’autres vaccins : environ 10 fois plus de personnes.

Et pour AstraZeneca ?

Là, ça a été un peu plus compliqué. Les gens se demandent pourquoi au moment de la phase 3 on parlait de 70% et que maintenant on dit que la protection est plus élevée que cela. En fait, ils se sont rendu compte que l’intervalle entre les deux doses était très important. Et qu’en augmentant l’intervalle, on augmentait la protection jusque parfois 90% (les convocations en Belgique pour ce vaccin sont aujourd’hui espacées d’environ 3 mois). Pour l’instant, il y a une vaccination de masse en Ecosse, Israël et au Royaume-Uni. Et les études montrent que la protection est excellente. Ainsi, en Ecosse, ils ont comparé les vaccins Pfizer et AstraZeneca sur le terrain. L’étude montre que les deux offrent une protection similaire. Et que les plus de 80 ans sont très bien protégés : à 80% pour les deux vaccins. Les trois vaccins offrent donc une excellente protection tant en phase 3 que sur le terrain.

Et sont-ils tous efficaces face aux « nouveaux variants » ?

Le variant anglais devient majoritaire en Belgique. Il s’appelle le B1.1.7. La protéine spike – c’est-à-dire la clé qui lui permet de rentrer dans nos cellules - est mutée. Et la clé rentre plus facilement dans la serrure (c’est-à-dire le récepteur de nos cellules). Il est plus contagieux, ça c’est sûr. Mais il semble que les personnes vaccinées soient protégées contre le variant B1.1.7.

Les études menées (in vitro) sur des personnes vaccinées montrent que la réponse des anticorps était moins efficace face aux variants que face au virus de départ. Les anticorps se fixent sur la protéine S pour l’empêcher de rentrer dans nos cellules. Cela a provoqué une certaine inquiétude. Heureusement il y a un deuxième mécanisme dans la réponse immunitaire : les cellules tueuses (les lymphoctytes T). Ces cellules sont capables de tuer des cellules infectées par un virus. Les deux mécanismes sont très complémentaires. La bonne nouvelle c’est que, de plus en plus d’études montrent que les cellules tueuses sont peu sensibles aux mutations des variants. Les vaccins pourraient donc être efficaces face aux variants.

Cependant, le vaccin AstraZeneca a été administré en Afrique du Sud et n’offrait qu’une protection de 22% contre le variant sud-africain présent à 95% dans le pays. Ces résultats sont préliminaires et ne concernent que les infections bénignes. La campagne de vaccination a été suspendue. Par contre deux autres vaccins  - Johnson et Johnson et le Novavax – offraient une protection de 57% et 60%. Par ailleurs, la plupart des firmes pharmaceutiques préparent de nouveaux vaccins dirigés contre ces variants.


Si le passeport vaccinal devait être instauré, est-ce qu’il faudrait indiquer le nom du vaccin que nous avons reçu ?

Il n’y a pas de raison d’indiquer le type de vaccin. Et il n’y a pas de raison de choisir un vaccin plutôt qu’un autre. Les différents vaccins proposés aujourd’hui sont excellents. Les résultats de la vaccination de masse (268 millions de personnes vaccinées dans le monde à ce jour) sont au moins aussi bons sinon meilleurs que ceux de la phase 3.

Par contre il serait intéressant de noter le nombre de doses reçues parce que cela a un impact sur le niveau de protection.


Et s’il devait y avoir des rappels de vaccin, est-ce qu’on devrait toujours être vacciné par le même ?

Oui, en théorie on est toujours vacciné par le même type de vaccin, sauf si un vaccin spécifique d’un variant s’avérait utile !

Propos recueillis par Violaine Jadoul