1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. @Presse
  4. Communiqués de presse
  5. Institution

Développement durable, mixité: une nouvelle équipe rectorale est en marche à l’ULB

Publié le 4 novembre 2020 Mis à jour le 4 novembre 2020

La rectrice de l’ULB, Annemie Schaus, présente l’équipe qui l’accompagnera durant son mandat. Elle se compose de sept vice-rectrices et vice-recteurs. Ses particularités: l’équilibre hommes-femmes, la mixité des âges et des secteurs d’activités. Une nouveauté: la création d’un poste de vice-rectrice au développement durable. Coup de projecteur sur celles et ceux qui ont accepté pendant cette période de crise de mettre leurs compétences et leur engagement au service de l’intérêt collectif.

Le choix de ces personnalités a été guidé par une volonté très forte de mixité (équilibre de genres, mixité des disciplines, des âges, …) mais aussi d’engagement au service d’une université citoyenne comme l’ULB », explique la rectrice Annemie Schaus.
Des adjoint·e·s et conseiller·e·s viendront compléter l’équipe rectorale très prochainement, parmi lesquels un·e·adjoint·e·étudiant·e·pour le développement durable, considérant qu’il est question d’enjeux cruciaux pour les années à venir et les générations futures, ainsi qu’un·e·adjoint·e étudiant·e aux affaires culturelles. « En accord avec chaque membre de l’équipe, nous proposerons une organisation très collégiale, en répartissant les responsabilités au sein de l’équipe rectorale élargie aux adjoint·e·s, chargé·e·s de mission et conseiller·e·s qui travailleront directement avec les vice-recteurs et vice-rectrices », souligne la rectrice.

Vice-rectorat à la recherche et à la valorisation: Marius Gilbert

Marius Gilbert est directeur de recherches FNRS et dirige le Spatial Epidemiology Lab (SpELL). Ses recherches en épidémiologie humaine et animale l’ont porté à suivre de près l’évolution de la pandémie de Sars-cov-2, à la commenter dans les médias et à participer à différents comités d’experts impliqués dans sa gestion (GEES, CELEVAL).

Il a séjourné 2 ans à l’Université d’Oxford comme chercheur visiteur au Département de zoologie puis a défendu sa thèse à l’ULB en 2001. Il a mené ses activités de recherche et d’enseignement en Faculté des Sciences, d’abord au sein du Laboratoire de Lutte biologique et écologie spatiale (LUBIES, Ecole interfacultaire de Bioingénieurs) puis dans le Spatial epidemiology Lab qu’il a fondé en 2016 et dirigé depuis lors.

Vice-rectorat à l’enseignement et à la qualité: Nadine Postiaux

Nadine Postiaux est directrice du Bureau d’appui pédagogique en Polytech et enseigne la pédagogie de l’enseignement supérieur dans le programme du CAPAES (Certificat d'aptitude pédagogique Approprié à l’enseignement supérieur).

Elle a dédié sa carrière aux questions pédagogiques, en exerçant d’abord comme institutrice primaire à la Ville de Bruxelles, puis, après l’obtention d’un master, en rejoignant ensuite le cabinet de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et en intégrant enfin l’ULB comme conseillère pédagogique puis présidente du Centre de didactique supérieure de l’Académie universitaire Wallonie-Bruxelles.

Après son doctorat en sciences de l’éducation à l’ULB, elle démarre sa carrière scientifique et académique en 2001 comme assistante chargée d’exercices, puis comme coordinatrice pédagogique de projets, chercheure FNRS en pédagogie universitaire et enfin titulaire ou cotitulaire de plusieurs cours.

Vice-rectorat aux relations extérieures et à la coopération au développement: Anne Weyembergh

Anne Weyembergh enseigne en Faculté de Droit et de Criminologie et à l’Institut d’Études européennes. Licenciée en droit, licenciée spéciale en droit international et licenciée spéciale en droit public et administratif, elle a présidé l'Institut d'Études européennes, dirigé le Centre de droit européen et occupé la fonction de vice-doyenne chargée des relations internationales à la Faculté de Droit et de Criminologie.

Son champ principal de recherche est la coopération policière et judiciaire pénale entre États membres de l’Union européenne. Elle a fondé et co-coordonne depuis novembre 2004 le Réseau académique de droit pénal européen (ECLAN).

Vice-rectorat aux affaires étudiantes et sociales et à la politique culturelle: Alain Levêque

Alain Levêque enseigne l’épidémiologie à l’École de Santé publique et à la Faculté de Médecine ; il est vice-recteur aux affaires étudiantes, aux services à la communauté et à la culture depuis 2017. Il dirige le Centre de recherche en épidémiologie, biostatistique et recherche clinique depuis 2015.

Diplômé docteur en médecine en 1983, en médecine tropicale en 1985 à Anvers, il a obtenu son doctorat en sciences de la santé publique en 2001 à l’ULB. À la fois chercheur dans le domaine de l’épidémiologie des traumatismes et praticien de santé publique, Alain Levêque a mené de nombreuses missions d’expertise et de coopération au développement pour le compte d’agences gouvernementales, d’ONG comme Médecins sans frontières ou pour l’École de Santé publique dont il devint président en 2009.

Lors de son mandat durant le rectorat précédent, il a notamment œuvré à la promotion et au développement de l’engagement sociétal au sein de l’ULB, tant auprès des étudiant·e·s que du reste de la communauté universitaire. Il a également porté les projets de plateforme santé pour les étudiant·es, de lutte contre le harcèlement, de développement de la politique sociale et de modernisation de la politique culturelle de l’ULB.

Vice-rectorat à la politique académique en charge de la politique de diversité et de genre: Michel Verstraeten

Michel Verstraeten enseigne en gestion des ressources humaines et est adjoint du président de l’ULB pour le bien-être, le développement humain, l’organisation interne et la concertation sociale depuis trois présidences.

Diplômé ingénieur de gestion en 1994, puis en GRH et dynamique des organisations en 1995, il commence une carrière dans la formation et l’accompagnement au changement organisationnel en travaillant essentiellement dans le secteur associatif et le secteur public (SPF, parastataux, police, armée, magistrature, villes, CPAS, etc).

En 2001, il revient à l’ULB comme assistant temps plein et soutient une thèse de doctorat en sciences de gestion. En 2005, il est titularisé pour la première chaire en GRH de l’ULB.

Vice-rectorat à la prospective et aux ressources financières: Kim Oosterlinck

Kim Oosterlinck enseigne la finance à la Solvay Brussels School of Economics and Management, est chercheur au CEPR (Centre for Economic Policy Research) et a été également vice-recteur à la prospective et au financement durant le rectorat précédent.

Il sera un acteur indispensable de l’équipe rectorale notamment dans les dossiers liés au financement de l’enseignement supérieur, à la planification institutionnelle (PFD, infrastructures, …).

Après des études d’ingénieur commercial et d’histoire de l'art et archéologie, il a rédigé une thèse de doctorat en économie et gestion consacrée aux dettes souveraines en temps troublés. Ses principaux thèmes de recherche sont l'évaluation des obligations souveraines, l'histoire financière et les questions liées au marché de l'art.

Vice-rectorat au développement durable: Charline Urbain

Le dynamisme et l’attachement à la défense des objectifs de développement durable démontrés par Charline Urbain en feront une vice-rectrice capable de tenir la barre de l’équipe rectorale braquée sur les objectifs fixés, notamment à travers le plan climat de l’ULB, et de maintenir la mobilisation de la jeunesse autour de ces enjeux.

Sur le plan des services rendus à la communauté facultaire et universitaire depuis son entrée en fonction en 2017, Charline Urbain est membre du collectif ULB4Climate, suppléante de la Commission de l’enseignement au sein de sa faculté et vient d’être élue membre suppléante du corps académique de l'ULB.

Charline Urbain enseigne en Faculté des Sciences psychologiques et de l’éducation et y codirige le service de recherches en neuropsychologie et neuroimagerie fonctionnelle. Après avoir défendu une thèse de doctorat s’intéressant aux processus d’apprentissages chez l’enfant, elle a poursuivi un postdoctorat de 3 ans à l’Hospital for Sick Children à Toronto suivi d’un mandat de chargé de recherches FNRS. Elle effectue aujourd’hui la plupart de ses recherches à l’hôpital Érasme et sur le campus du Solbosch dans le domaine des neurosciences cognitives développementales.