1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. @Presse
  4. Communiqués de presse
  5. Institution

La St-V 2019 se focalise sur le thème des inégalités sociales

Publié le 18 novembre 2019 Mis à jour le 18 novembre 2019

Le mercredi 20 novembre, l’Université libre de Bruxelles et la Vrije Universiteit Brussel mettront à l’honneur, comme chaque année, leur fondateur Théodore Verhaegen. Ce sera l’occasion pour la communauté universitaire de témoigner de sa fidélité à l'esprit des fondateurs de notre Université et de sa reconnaissance à celles et ceux qui l'ont servie au travers des difficultés de son histoire. L’occasion aussi pour les étudiants de célébrer leurs universités et leurs rituels folkloriques dans un cortège festif au centre-ville tout en mettant en exergue leur point de vue critique sur la société contemporaine.

De 8h à 13h30 auront lieu comme chaque année les commémorations officielles, moments privilégiés pour célébrer les personnalités qui ont contribué à construire l’identité de nos universités.

Dès midi, les étudiants se rassembleront sur la Place du Grand Sablon. Un village, composé des différentes tentes des cercles, décorées comme le veut la tradition folklorique, s’étendra sur toute la place bruxelloise. Cette dynamique permet non seulement de mettre en valeur les fresques satiriques des étudiant.e.s, mais surtout de privilégier un moment de partage avec la communauté universitaire.

À 16h, le cortège piéton parcourra la distance séparant le Sablon de la Place de la Monnaie, aux sons de plusieurs fanfares estudiantines.



Un thème centré sur les inégalités sociales

Cette année, l’ACE (Association des cercles étudiants) et la BSG (Brussels Studentengenootschap) ont choisi pour thème de la Saint-Verhaegen "Minderbedeeld of minder verdeeld, citoyens invisibles et gouvernements nuisibles". L'intention des étudiants est de mettre en avant les disparités sociales à Bruxelles, ainsi que l'invisibilisation de la précarité par les autorités bruxelloises.

Le premier pan de ce thème est celui du sans-abrisme. "Nous voulons en effet pointer du doigt une problématique qui est pourtant dénoncée et défendue par une grande partie du secteur associatif bruxellois, sans pour autant susciter des réactions suffisantes du gouvernement de la Région ou de la Ville. La question de l'accès au logement pour tous n'est pas mise comme priorité à l'agenda des personnes de pouvoir, et Bruxelles se concentre sur sa politique touristique et culturelle plus que sur sa politique humaine. Notre thème veut donc mettre en lumière cette tranche de la population qui est ignorée et niée par beaucoup", expliquent les étudiants, dénonçant ainsi l'inaction du gouvernement malgré les nombreux appels à l'aide.

De plus, en mettant en avant les masses "invisibles" de la société, les étudiants veulent également évoquer la question de la précarité au sein de la communauté estudiantine. "Ces étudiants sont en effet trop souvent invisibilisés, surtout dans le milieu universitaire et folklorique florissant de Bruxelles. En tant qu'étudiants des deux universités libres de Bruxelles, nous voulons protester contre tout cela".

Les cercles de l'ACE et de la BSG souhaitent exprimer leur profond soutien à cette tranche invisibilisée de la population, qui est directement touchée par les conséquences des inégalités sociales. Ils désirent cette année mener à bien plusieurs projets et actions autour de ce thème, en collaboration entre francophones et néerlandophones. "Nous souhaitons que l'évènement festif et folklorique de la Saint-Verhaegen soit associé à un thème plein de sens, qui témoigne du désir des étudiants de toujours s'engager pour une société portant les valeurs qui leur sont chères. Le reste de l'année académique sera l'occasion pour nous de continuer à faire vivre ce thème plus loin que le 20 novembre".



Des étudiants engagés : une quête sociale au profit de l’asbl Solidarité Grand Froid

Cela fait bien longtemps désormais que les passant.e.s et automobilistes traversant Bruxelles se sont habitué.e.s à voir déambuler pendant une semaine, de jeunes étudiants récemment baptisés, à la recherche d'une petite dringuelle.

En revanche, ce que peu savent, c'est qu'en 1939, l'Association Générale des Étudiants (précurseur de l'actuel organisateur, l'Association des Cercles Étudiants) modifie le déroulement de la Saint-Verhaegen, remplaçant le cortège habituel par une vaste collecte de fonds destinée aux familles de soldats engagés dans le second conflit mondial. Cette action, fortement représentative des valeurs d'engagement de l'ULB, aura pour impact plusieurs années plus tard, l’instauration d'une quête sociale.

C’est l’asbl Solidarité Grand Froid qui a été choisie pour en bénéficier cette année. Lors de cette quête organisée dans Bruxelles le 12 novembre, les étudiants ont pu récolter pas moins 6700 € au profit de cette association.