1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. @Presse
  4. Communiqués de presse
  5. Institution

L’ULB accorde un statut spécifique à ses étudiant·es enceintes et (futurs) jeunes parents

Publié le 11 février 2021 Mis à jour le 11 février 2021

Mener de front une grossesse et une maternité tout en étant étudiante, combiner parentalité et études ne sont pas toujours simples. Afin de faciliter le parcours académique de ces étudiantes et étudiants, l’ULB leur accorde désormais le statut d’étudiant·e à besoins spécifiques. Une première en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Si l’Université apportait déjà un appui aux étudiantes enceintes et jeunes parents, les règlements qui régissent les études n’abordaient pas explicitement cette situation particulière. Aujourd’hui, l’ULB passe à la vitesse supérieure en créant un statut spécifique pour ces étudiantes enceintes et (futurs) jeunes parents.

Concrètement, il s’agit notamment:

  • d’aider et d’accompagner les étudiantes avant et après l’accouchement en prévoyant des aménagements (tenant compte de différents facteurs tels que l’état de fatigue important, d’éventuelles complications médicales, la période d’allaitement) ;
  • dans le cadre d’écartement prophylactique, de communiquer les informations nécessaires à l’étudiante enceinte ou allaitante dans le cadre de stages et/ou de pratiques de laboratoire quant aux modalités d’évaluations alternatives ou la possibilité de replanification par exemple ;
  • pour les études qui le requièrent, de prévoir avec l’étudiante ou le jeune parent, une autre forme de mobilité, compatible avec son statut ou de discuter d’une nouvelle planification de son séjour ;
  • de veiller, pour les doctorantes le plus souvent sous contrat de travail et donc protégées par un cadre légal, à ce que l’application stricte de celui-ci ne lui porte pas préjudice sous quelque forme que ce soit.

« L’objectif de l’ULB est de permettre à tous ses étudiantes et étudiants de suivre un parcours universitaire et, nous l’espérons, le réussir. Nous accordons donc le statut d’étudiant à besoin spécifique (EBS) à celles et ceux qui ont des besoins particuliers en lien avec leur situation personnelle, qu’il s’agisse d’étudiants en situation de handicap, souffrant d’une maladie invalidante ou d’un trouble de l’apprentissage, d’étudiants entrepreneurs, d’étudiants incarcérés, de sportifs et artistes de haut niveau, d’étudiants engagés dans la gestion de l’Université. Ce statut accordé aujourd’hui aux étudiantes enceintes et jeunes mamans mais également aux jeunes papas, en fonction des situations, vient compléter le dispositif mis en place par l’Université pour encadrer ces étudiantes et étudiants durant leur parcours universitaire » souligne Alain Levêque, vice-recteur aux affaires étudiantes.

Chaque faculté de l’ULB dispose de personnes référentes pour guider et accompagner ces étudiantes et étudiants à besoins spécifiques. Grâce à ce statut, les facultés peuvent mettre en place des aménagements raisonnables tout en garantissant la qualité de leur formation.