1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. @Presse
  4. Communiqués de presse
  5. Institution

L'ULB organise un programme d'activités dans la continuité de son engagement pour l'égalité de genre

Publié le 11 février 2022 Mis à jour le 14 février 2022

Du 11 février au 8 mars 2022, l’Université libre de Bruxelles organise un programme d’activités ancrées dans la continuité de son engagement historique en faveur des droits des femmes et de l’égalité de genre.

Les initiatives du 11 février au 8 mars


Les 11 février, journée internationale des femmes et des filles de sciences et 8 mars, journée internationale des droits des femmes, seront l’opportunité pour l’ULB de rappeler, à travers des actions concrètes, les projets qu’elle mène activement dans le cadre de sa politique institutionnelle pour l’égalité de genre.
 

  • Du 11 février au 6 mars: exposition « F.A.S.T. » Femmes Arts Sciences Technologies

F.A.S.T est un projet culturel pluridisciplinaire conçu par des étudiant.es de Master 1 en Gestion culturelle à l’ULB. Cette exposition, produite par Ohme (une organisation qui développe de nouvelles pratiques de médiation scientifique, de création artistique interdisciplinaire et d’innovation, à travers des pratiques collaboratives) et ULB Culture, met en lumière des femmes à la production intellectuelle remarquable dans les domaines des arts, des sciences et des technologies. L'exposition est constituée de deux grands volets, historique et artistique, et aborde la question de l’invisibilisation des femmes dans l'histoire de ces disciplines. L'entièreté du projet F.A.S.T. entend créer des points de rencontre entre les disciplines artistiques et scientifiques, mettre en valeur la communauté académique, sensibiliser le public à la question de l’égalité de genre et valoriser la production intellectuelle féminine.

  • Vendredi 11 février de 17h à 18h30: conférence CALIPER

CALIPER est un projet européen qui a pour but de promouvoir l'égalité de genre dans les STIM (Sciences, Techniques, Ingénierie et Mathématiques). Il vise à encourager les filles à choisir ces études et à soutenir les femmes dans leur carrière scientifique. Dans le cadre de ce projet, la Faculté des Sciences et l’École polytechnique de Bruxelles construisent un dialogue entre les sciences humaines et sociales et les STIM concernant les questions de genre dans les sciences et les techniques (stéréotypes, préjugés, cultures disciplinaires, mécanismes d’exclusion, etc.).

  • À partir du 11 février: actions engagées de l’École polytechnique de Bruxelles

L’École polytechnique de Bruxelles (EPB) passe à l’action : remplacement de toutes les photos dans le hall UB4 (bâtiment U, campus du Solbosch) par des photos de femmes scientifiques et ingénieures, "hacking" du site de l'EPB en y mettant uniquement des témoignages de femmes, etc.

  • De février à mars: campagne d’éducation au consentement

Les phases 2 et 3 de la campagne d’éducation au consentement seront activées. À travers sa campagne d’éducation au consentement "Si c'est pas oui, c'est non !" lancée à l’occasion de la rentrée universitaire 2022, l'ULB veut sensibiliser l’ensemble de sa communauté, mettre en avant les nouvelles pistes d’action (formations, charte,…) et rappeler l'existence de ses différents services d’accompagnement et d'écoute.

  • 8 mars: cérémonie d’hommage à Simone Veil

La bibliothèque des sciences humaines porte désormais le nom de Simone Veil, icône de la lutte pour la dépénalisation de l’avortement et le droit des femmes. Une célébration rassemble les représentants de tous les corps de l’Université.

  • 8 mars: consultation « Mon Université s’engage, moi aussi »  

La communauté universitaire sera invitée à prendre la parole sur les réseaux sociaux et à partager son avis et son expérience en matière d’égalité de genre. Les bonnes pratiques individuelles pourront être officiellement proposées aux autorités pour renforcer sa politique d’égalité de genre.


 

L’égalité de genre à l’ULB
 

En Belgique, l’Université libre de Bruxelles a accueilli les premières étudiantes, a désigné la première femme assistante, nommé la première femme professeure et a connu la première femme accédant au Décanat ainsi qu’au Rectorat (pour la Belgique francophone). Elle a ouvert la première cité pour les étudiantes, la première crèche universitaire et le premier planning familial. L’émancipation des femmes est un engagement historique que l’Université continue à mettre en œuvre. En 2021-2022, les étudiantes représentent 57.6% de la population étudiante. En 2021, le corps académique comprend 36,6% de femmes. L’égalité de genre est un combat permanent pour garantir que les acquis persistent et que de nouveaux progrès soient réalisés.


Parmi les actions concrètes menées ces dernières années:

  • La lutte contre le sexisme et le harcèlement, notamment avec la création du Centre d'accompagnement et de soutien dans les risques de harcèlement envers les étudiant·es (cash-e).

  • Participation de l’ULB au projet européen CALIPER: afin d’encourager les filles et les femmes à poursuivre des études et carrières dans le domaine des Sciences, Techniques, Ingénierie et Mathématique (STIM), l’ULB participe au projet européen CALIPER, lancé en janvier 2020.

  • Une série d’auditoires sur les différents campus de l’ULB portent désormais les noms de femmes qui ont marqué leur temps que ce soit à travers leurs recherches et leurs enseignements ou leurs combats et engagements chers à l’université. Sur le campus Erasme, le bâtiment W abritent les auditoires Lise Thiry, Madeleine De Genst, Louise Popelin et Elisabeth Wollast. Les auditoires Françoise Thys-Clément (première femme rectrice en Belgique francophone), Angela Davis, Françoise Colin, Eliane Vogel-Polsky, Aretha Franklin ou encore Isabelle Gatti de Gamond sont quant à eux sur le campus du Solbosch.

  • La mesure "Cascade" pour la gestion des carrières académiques, l’ULB a été pionnière en Fédération Wallonie-Bruxelles : Le principe est d’accorder un pourcentage de promotions aux femmes correspondant à la proportion du niveau inférieur. (Par exemple, s’il y a 33% de femmes chargées de cours, nous devons alors promouvoir minimum 33% de femmes au rang de professeur).

  • La charte pour l’égalité des genres : elle résume les mesures que l’Université soutient de façon prioritaire afin notamment de veiller au respect mutuel entre les sexes.

  • Formations au consentement pour les membres des cercles folkloriques et les agents de sécurité des campus.

  • Safe zones installées dans les lieux de fête étudiants.

  • Participation active de l’ULB à la Belgian Pride.
    ​​
Date(s)
du 11 février 2022 au 8 mars 2022