1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. @Presse
  4. Communiqués de presse
  5. Institution

Une St-V 2021 reportée face à la situation sanitaire

Publié le 16 novembre 2021 Mis à jour le 16 novembre 2021

L’ULB et la VUB devaient commémorer leur fondation et les valeurs qui les rassemblent à l’occasion de la Saint-Verhaegen, le vendredi 19 novembre prochain. Compte tenu de la situation sanitaire jugée préoccupante, les célébrations sont reportées.

En tant qu’Universités citoyennes, nous devons tenir compte du contexte sociétal qui nous entoure. Il s’agit de prendre en compte aussi la situation des hôpitaux dont le personnel se bat au quotidien depuis de longs mois contre la crise du Covid et se retrouve une nouvelle fois en première ligne, au bord de l’épuisement et du découragement. Enfin, il nous faut tenir compte de la nécessité pour tout citoyen de réduire ses prises de risque afin de permettre le maintien du fonctionnement de notre système de santé, de notre système éducatif et de notre société dans son ensemble, en faisant primer la solidarité, soulignent les rectrices Annemie Schaus (ULB) et Caroline Pauwels (VUB).

Fortes de ces constats et dans le respect de leurs valeurs, les deux universités ont estimé ne pas pouvoir décemment maintenir l’invitation annuelle à des milliers de membres de leurs communautés à se rassembler dans les rues de Bruxelles pour les célébrations de la Saint-Verhaegen.

Les cérémonies initialement prévues dans le cadre de la Saint-V sont dès lors postposées de la meilleure manière possible à une date plus propice, au second semestre de cette année académique, si la situation sanitaire le permet.

Il avait déjà été extrêmement difficile de passer au distanciel au plus fort de la crise Covid. Prendre une telle décision maintenant l’est tout autant. Nous savons combien il est important pour nos étudiants et nos alumni de pouvoir vivre des événements comme la Saint-V. Nous l’attendions aussi. C’est donc après mûre réflexion et le cœur gros que nous avons pris cette décision. Mais nous restons résolument optimistes et voulons croire que, par ce geste de nos deux Universités, nous apportons notre part à l’effort qui doit être consenti par tous pour sortir de cette pandémie, concluent les rectrices.