1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. @Presse
  4. Communiqués de presse
  5. Recherche

Antarctique : des fissures dans la glace avec des conséquences pour la hausse du niveau marin

Publié le 14 septembre 2020 Mis à jour le 15 septembre 2020

Le glacier de l'île de Pin et le glacier de Thwaites en Antarctique occidental ont subi des changements rapides ces dernières années, avec des conséquences potentiellement majeures sur l'élévation du niveau de la mer. Cependant, les processus sous-jacents de ces changements et leur effet précis sur l'affaiblissement de ces calottes glaciaires n'ont pas encore été entièrement cartographiés. Des chercheurs de la TU Delft et de l’Université libre de Bruxelles, ULB – Sainan Sun et Frank Pattyn, Laboratoire de Glaciologie, Faculté des Sciences -, entre autres, ont maintenant examiné en détail l'un de ces processus : l'apparition et le développement de dommages / fissures dans une partie des glaciers, et comment ce processus de formation de fissures se renforce.

Le glacier de l'île de Pin et le glacier de Thwaites en Antarctique occidental ont subi des changements rapides ces dernières années, avec des conséquences potentiellement majeures sur l'élévation du niveau de la mer. Cependant, les processus sous-jacents de ces changements et leur effet précis sur l'affaiblissement de ces calottes glaciaires n'ont pas encore été entièrement cartographiés. Des chercheurs de la TU Delft et de l’Université libre de Bruxelles, ULB – Sainan Sun et Frank Pattyn, Laboratoire de Glaciologie, Faculté des Sciences -, entre autres, ont maintenant examiné en détail l'un de ces processus : l'apparition et le développement de dommages / fissures dans une partie des glaciers, et comment ce processus de formation de fissures se renforce. Ils publient ce 14 septembre dans la revue PNAS. En parallèle, une étude internationale menée par l’ULB et publiée dans le Journal of Glaciology démontre comment l’effondrement soudain de ces glaciers flottants impacte la calotte glaciaire Antarctique dans son ensemble.

Satellites – publication dans PNAS

Les chercheurs ont combiné des images satellites provenant de diverses sources pour obtenir une meilleure image du développement rapide des dommages dans les zones de cisaillement des plates-formes de glace de l'île de Pin et de Thwaites. Ces dommages se composent de crevasses et de fissures, et sont les premiers signes de l'affaiblissement des zones de cisaillement. La recherche avec des modèles montre que l'apparition de tels dommages déclenche un processus de rétroaction, qui accélère la fissuration et l'affaiblissement.

graphique

Instable

Selon les chercheurs, ce processus est l'un des facteurs les plus importants qui détermine l '(in) stabilité des calottes glaciaires, et donc la contribution possible de cette partie de l'Antarctique à l'élévation du niveau de la mer. Ils plaident en faveur de l'intégration de ces connaissances dans les modèles climatiques, afin d'améliorer la prédiction de la contribution à l'élévation du niveau de la mer par ces glaciers.

“Damage accelerates ice shelf instability and mass loss in Amundsen Sea Embayment”, Stef Lhermitte, Sainan Sun, Christopher Shuman, Bert Wouters, Frank Pattyn, Jan Wuite, Etienne Berthier, and Thomas Nagler, https://www.pnas.org/cgi/doi/10.1073/pnas.1912890117

https://www.eurekalert.org/emb_releases/2020-09/potn-ais090920.php

L’importance de ces glaciers flottants – publication dans Journal of Glaciology

Comment l’effondrement soudain et soutenu de ces glaciers flottants impacte-t-il la calotte glaciaire Antarctique dans son ensemble ? Cette recherche menée également par le Laboratoire de Glaciologie de l’Université libre de Bruxelles - Dr. Sainan Sun et Prof. Frank Pattyn - explore la stabilité potentielle de la calotte glaciaire Antarctique à travers une comparaison de 15 modèles issus de 13 groupes de recherches internationaux. L’effondrement de la calotte glaciaire qui conduit à une augmentation du niveau de la mer pendant plusieurs siècles est attendue quand les calottes glaciaires flottantes se désintègrent complètement par fusion et dommage. L’étude montre que la perte de calotte glaciaire en Antarctique Ouest conduit à une augmentation de 2 à 5 m du niveau de la mer en 500 ans, avec la plus grande part de glaces perdue dans un siècle.

Comprendre l’impact des niveaux de réchauffement est essentiel pour réduire les incertitudes sur l’augmentation future du niveau des mers.

graphique 2
 

Contacts

Le Laboratoire de Glaciologie – Faculté des Sciences, Université libre de Bruxelles (ULB) a dirigé l’étude sur l’impact de l’effondrement des calottes glaciaires sur la perte de glace en Antarctique. Il a aussi été responsable des modélisations des fissures et dommages de la glace.

Frank Pattyn, directeur du Laboratoire de Glaciologie ULB, fpattyn@ulb.ac.be, GSM : sur demande

Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be