1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. @Presse
  4. Communiqués de presse
  5. Recherche

Covid-19: tests de diagnostic et futurs tests sérologiques

Publié le 24 mars 2020 Mis à jour le 24 mars 2020

Aujourd’hui, notre capacité à mener des tests de diagnostic – porteur du Covid19 ou pas – est insuffisante.

En réponse à un appel émanant à la fois du Centre national de référence sur le coronavirus et de l’Agence fédérale du médicament, les chercheurs en biologie moléculaire de l’Université libre de Bruxelles, ULB - pôle Santé et pôle Charleroi - se sont donc mobilisés pour rapidement mettre en place une plateforme de diagnostic du Covid19.
 

Fonctionnant 7 jours sur 7, cette plateforme va permettre d’augmenter notre capacité de tests, d’autant plus cruciaux en milieu hospitalier où le personnel est en contact avec des patients malades ou affaiblis. Les chercheurs vont analyser des prélèvements réalisés sur le personnel soignant des hôpitaux de la région.

Contact scientifique :

Arnaud Marchant, IMI - Institute for Medical Immunology, Faculté de Médecine E-mail: arnaud.marchant@ulb.be

Préparer dès maintenant la sortie de crise : tests sérologiques

Par ailleurs, remettre au travail et redémarrer l’économie le plus rapidement possible - dès que le pic de l’épidémie sera derrière nous - nécessite l’identification fiable des individus qui sont immunisés à l’égard du virus et ne risquent plus de le transmettre, qu’ils aient ou non développé des symptômes précédemment. Des tests sanguins - les tests sérologiques - permettant d'identifier les individus immunisés sont aujourd’hui disponibles. Ils devraient permettre de détecter aisément celles et ceux qui ont développé des anticorps et qui seraient dès lors devenus résistants au Covid-19.

Il est évidemment indispensable de s’assurer de la fiabilité de ces tests sérologiques et de les faire certifier par les autorités compétentes, pour éviter de mettre en péril la stratégie de distanciation sociale qui reste essentielle. Aussi, leur production et leur utilisation à large échelle nécessitera de surmonter des obstacles techniques et logistiques et définir un ordre de priorités afin de garantir leur utilisation pour les professionnels de la santé et pour les métiers « essentiels » (transports publics, transport et distribution de biens essentiels, approvisionnement des stations-essence, etc.) où le télétravail ne peut pas être appliqué.

Utiliser ces tests sérologiques en association avec les tests de diagnostic permettrait de remettre au travail en toute sécurité et de redémarrer dès que possible l’économie. Investir massivement dans ces tests a tout son sens au plan économique, en permettant de limiter l'amplitude et la durée de la crise économique qui est devant nous.

Contact scientifique :

Michel Goldman, Institute for interdisciplinary Innovation in Healtcare (Ih3)
E-mail: mgoldman@i3health.eu GSM: sur demande

Eric Muraille, Laboratoire de Parasitologie, Faculté de Médecine
E-mail eric.muraille@ulb.ac.be GSM: sur demande


 

Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be