1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. @Presse
  4. Expert·es presse

« Polarstern » : La plus grande expédition jamais menée en Arctique

Publié le 12 octobre 2020 Mis à jour le 12 octobre 2020

De retour en Allemagne, la mission du brise-glace « Polarstern » a étudié à la fois l'atmosphère, l'océan, la banquise et l'écosystème, pour recueillir des données évaluant l'impact du changement climatique. Dans ce cadre, François Fripiat - Laboratoire de Glaciologie- et Bruno Delille (ULG), ont étudié la dynamique des gaz à effet de serre au sein de la banquise.

François Fripiat
 

"Les observations au cours des dernières décennies suggèrent que la glace de mer joue un rôle important dans les cycles biogéochimiques, fournissant une interface active à la frontière entre l’océan et l’atmosphère.

La réduction du couvert de banquise dans l’océan arctique est l'une des manifestations les plus marquantes du changement climatique, et aura donc des répercussions sur les cycles biogéochimiques à l’échelle mondiale."

François Fripiat, Laboratoire de Glaciologie, Faculté des Sciences 
E-mail: francois.fripiat@ulb.be GSM: sur demande
Calotte glaciaire, montée des eaux

Frank Pattyn, Laboratoire de Glaciologie, Faculté des Sciences 
E-mail: frank.pattyn@ulb.ac.be GSM: sur demande

Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be