Publié le 17 juin 2019 Mis à jour le 24 juin 2019

Le 28 juin, nous fêterons les 100 ans du traité de Versailles. Souvent perçus comme une des causes de la Seconde Guerre mondiale, les accords de 1919 ont mauvaise presse. Pour Pieter Lagrou (Mondes Modernes et Contemporains, Faculté de Philosophie et Lettre), une nouvelle lecture est nécessaire :

Pieter Lagrou
 
"Sur certains points, le traité de Versailles était porteur d’espoir"

Pieter Lagrou: " Il est important de prendre le contre-pied des idées reçues. Le traité de Versailles a toujours été perçu comme un échec ayant mené à la Seconde Guerre mondiale, en opposition aux accords de Yalta. Cependant, sur certains points, Versailles était porteur d’espoir : il prônait la protection des minorités et une vraie coopération internationale (Société des Nations).

La situation actuelle, sans bloc hégémonique clair, est proche de la situation en 1919. Dans ce contexte, il est important de revoir notre lecture du traité, ce que nous proposons dans notre blog".

Contact:  pieter.lagrou@ulb.ac.be Tel : 02 650 38 06

Plus d'experts sur le traité de Versailles

Histoire de la justice internationale

Ornella Rovetta (Mondes Modernes et Contemporains, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) 
Tel : 02 650 43 66 E-mail : ornella.rovetta@ulb.ac.be

Histoire de la diplomatie culturelle

Vaida Nikšaitė (Mondes Modernes et Contemporains, Faculté de Philosophie et Sciences sociales)
E-mail : vaida.niksaite@ulb.ac.be

Impact du traité de Versailles sur le droit international 

Agatha Verdebout (Centre de droit international, Faculté de Droit et de Criminologie)
Tel : 02 650 46 37 E-mail : agatha.verdebout@ulb.ac.be

Contact
Service Communication Recherche :