Publié le 22 mai 2019 Mis à jour le 23 mai 2019

Le 4 juin 1989, la répression de l'armée chinoise met fin aux manifestations de la place Tien'anmen. 30 ans plus tard, quel souvenir en garde-t-on en République populaire de Chine ? Explications de Thierry Kellner (REPI, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) :

"Concernant les événements de la place Tien’anmen, la Chine est la république de l’amnésie. "

Thierry Kellner: " Depuis 30 ans, le Parti travaille, avec beaucoup de réussite, à réécrire l’histoire de la Chine contemporaine en effaçant cet épisode. Les Chinois nés après 1989 n’ont aucune idée de ce qui s’est passé ce jour-là. Le fait que l’armée ait tiré sur des étudiants est symboliquement très fort et pourrait menacer, encore aujourd’hui, le pouvoir. Seuls Hong-Kong et la diaspora chinoise (démocrate) commémorent ces événements."

Contact:  Thierry.Kellner@ulb.ac.be Tel : 02 650 39 90

Plus d'experts sur les manifestations de la place Tien'anmen

Culture, société et minorités ethniques dans la Chine contemporaine

Vanessa Frangville (Philixte, Faculté LTC)
Tel : 02 650 46 76 E-mail : vanessa.frangville@ulb.ac.be

Anthropologie et écriture chinoise

Françoise Lauwaert (Laboratoire d'Anthropologie des Mondes Contemporains, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) 
Tel : 02 650 34 72 E-mail : francoise.lauwaert@ulb.ac.be

Contact
Service Communication Recherche : com.recherche@ulb.ac.be