Publié le 1 juillet 2019 Mis à jour le 24 juillet 2019

Le 15 août 1969, 400 000 personnes se réunissent dans la bourgade de White Lake pour assister au festival de Woodstock. 50 ans plus tard,"le succès des festivals de musique repose encore sur les restes de cette utopie" explique Christophe Den Tandt (Centre de recherche en Cinéma et Arts du Spectacle, Faculté LTC)


Christophe Den Tandt 

"Woodstock, c’est l’apogée de l’idéal communautaire du mouvement hippie".

Christophe Den Tandt : "Durant quelques jours, 400 000 personnes ont vécu en harmonie sans qu’il y ait d’incidents. Aujourd’hui, le succès des festivals de musique repose encore sur les restes de cette utopie. Musicalement, c’est un moment charnière, plusieurs concerts du festival (The Who, Crosby, Stills, Nash and Young, Santana) annoncent déjà les années 70’s et la professionnalisation de la musique rock. Enfin, sur le plan technique, Woodstock est un jalon en matière d’amplification et de "light show."

Contact:  christophe.den.tandt@ulb.ac.be Tel : 02 650 38 16

Plus d'experts sur Woodstock

Libéralisation sexuelle

Valérie Piette (Centre des Mondes Modernes et Contemporains, Faculté de Philosophie et Sciences sociales) 
E-mail: valerie.piette@ulb.ac.be Tel: 02 650 41 52

Cultural studies

Mathieu de Wasseige (Centre de recherche en Cinéma et Arts du Spectacle, Faculté LTC) 
E-mail: mathieu.de.wasseige@ulb.ac.be 

Contact
Service Communication Recherche :