1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. @Presse
  4. Experts presse

Le projet Mood évalue les risques d’entrée du coronavirus en Europe

Publié le 27 janvier 2020 Mis à jour le 30 janvier 2020

Ces derniers jours, le projet de recherche intitulé "MOnitoring Outbreak events for Disease surveillance in a data science context (MOOD)”, auquel participe l’équipe de Marius Gilbert « Service d'Epidémiologie spatiale (SPELL) », Faculté des Sciences, oriente ses travaux sur l’évaluation des risques d’entrée du coronavirus en Europe.

L’évaluation des risques se base sur les données de déplacement de population à l’intérieur de la Chine, et sur des données globales de flux de passagers par transport aérien. Sur cette base, et en faisant des hypothèses sur le nombre de personnes infectées dans certaines zones, il est possible d’estimer quels sont les aéroports qui ont le plus de passagers en provenance des zones touchées.

"Ces travaux permettent de se donner des priorités et d’informer les pays concernés des risques d’introduction. En outre, il y a eu des investissements massifs de la Chine en Afrique subsaharienne au cours des dernières décennies, avec de nombreux travailleurs déplacés qui vont y travailler pour des sociétés chinoises." Souligne Marius Gilbert.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’implication de l’équipe de l’ULB ?


Marius Gilbert, Service d'Epidémiologie spatiale (SPELL), Faculté des Sciences 
E-mail : marius.gilbert@ulb.ac.be  Tel : 02 650 37 80

Épidémiologie moléculaire

Simon Dellicour, Service d'Epidémiologie spatiale (SPELL), Faculté des Sciences
E-mail : simon.dellicour@ulb.ac.be

Politique chinoise

Thierry Kellner, Recherche et Études en Politique international (REPI), Faculté de Philosophie et Sciences sociales
Tel : 02 650 39 90  e-mail : thierry.kellner@ulb.ac.be