1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Enseignement

Deux lauréat·es du prix de pédagogie Socrate 2021

Publié le 21 juin 2021 Mis à jour le 8 juillet 2021

Cette année l’ULB compte 2 lauréat·es du prix Socrate: François Quitin, chargé de cours d'électronique à l’École polytechnique de Bruxelles, pour ses kits de labo à distance et Sophie Van Eck, professeure au Département de physique de la Faculté des Sciences, pour sa pédagogie, l'aide apportée aux étudiants en difficulté et ses activités grand public.

Créés en 2005, les prix de pédagogie Socrate sont décernés chaque année par la rectrice et les étudiant·es de l’ULB à des membres du corps enseignant de l'Université qui se distinguent particulièrement par la qualité exceptionnelle de leur enseignement, par leur créativité et leur investissement dans le domaine didactique, ainsi que par leur écoute de l'étudiant·e.

François Quitin, chargé de cours d'électronique à l’École polytechnique de Bruxelles

François Quitin
François Quitin et son équipe ont remporté le prix de pédagogie Socrate 2021 pour les laboratoires organisés à distance dans le cadre des cours d'électronique. Fin mars 2020, ils avaient envoyé 80 kits aux étudiant·es de BA3 et MA1 afin qu’ils puissent réaliser, chez eux, un prototype de balise de détresse.

Le projet du kit de laboratoire individuel avait été déposé il y a déjà de cela quelques années et avançait à petits pas. La question de base ayant déclenché cette idée était de savoir comment les étudiant·es allaient pouvoir continuer à s’approprier la matière, à recommencer chez eux, à la maison, les manipulations s’ils ne les avaient pas complètement comprises en laboratoire.

Ensuite la crise sanitaire est arrivée et a accéléré le processus. François Quitin et son équipe ont alors pris les choses en main et ont envoyé par la poste des kits individuels à leurs étudiant·es pour pouvoir recréer des laboratoires à distance. En septembre 2020, l’équipe fait une montée en puissance en prévoyant, cette fois, 200 kits individuels pour les étudiant·es de BA2 et BA3, financés par les Alumni de l’Ecole. De là s’est mise en place toute une organisation au sein de l’équipe pour orchestrer les cours à distance via Teams et se montrer présents auprès des étudiant·es lorsqu’ils avaient des questions.
 

L’équipe a, entre autres, créé un canal Teams par séances de laboratoire durant lesquelles les assistant·es gardaient leurs caméras allumées pendant 4h pour se montrer disponibles et joignables pour les étudiant·es.

Ou encore, pour suivre l’avancement des travaux des étudiant·es - le projet des balises de détresse par exemple - ils ont mis en place un chat à liker sur Teams. Le principe est simple, les différentes étapes de création du prototype sont inscrites dans le chat. Une fois que l’étudiant·e l’a réalisée, il like l’étape et cela permet à François Quitin et aux assistant·es de suivre l’évolution des étudiant·es.

chat à liker

 

Sophie Van Eck, professeure au Département de physique  de la Faculté des Sciences

Sophie Van Eck Sophie Van Eck quant à elle a reçu le prix Socrate pour sa pédagogie de manière générale, pour son intérêt à aider celles et ceux qui ont moins de facilité avec la physique et pour ses activités grand-public. 

À titre d’exemple, afin d’éviter que ses étudiant·es ne décrochent pendant les cours, Sophie Van Eck essaie de prévoir un ou plusieurs "smarties" par leçon: une anecdote historique, une curiosité scientifique ou une actualité dans le domaine de la physique, parfois reliée à la matière du cours, mais pas toujours, et présentée de manière interactive. 

De plus, Sophie Van Eck a également organisé un "blocus coaché" pendant le confinement, pour que les étudiant·es, dont certain·es avaient déjà beaucoup de difficultés à garder le lien avec leurs études, ne le perdent pas tout à fait. Pour cela, la matière a été subdivisée et des séances de questions/réponses ont été organisées pour chaque partie, y compris pendant les congés de fin d’année, pour booster leur motivation. L'équipe d'assistant·es a également joué un rôle fondamental dans l'entretien de la motivation des étudiant·es lors des séances d'exercices et les séances supplémentaires qu'ils ont organisées de leur côté. 

Enfin, avec des collègues du service d'astrophysique, Sophie Van Eck a créé "Clés pour l'Univers" il y a une douzaine d'années, une ASBL reconnue par l'ULB, et qui vise à diffuser la culture scientifique dans des lieux d'enfermement. Même si la pandémie a quelque peu freiné leur action, ils organisent régulièrement des conférences et activités sur des thèmes d'astrophysique, de physique, de géophysique, de planétologie en prison mais également pour des jeunes malentendants ou en difficultés. La science peut être une vraie source d'évasion!

Félicitations à eux!

En savoir plus sur le prix Socrate