1. Actus & Agenda
  2. FR
  3. Actus
  4. Recherche

La réalité virtuelle pour traiter les troubles de l'équilibre

Publié le 10 juillet 2024 Mis à jour le 10 juillet 2024

La réalité virtuelle pourrait avoir une application thérapeutique concrète pour traiter certains troubles de l’équilibre, notamment chez les personnes âgées. Une étude par le Prof. Stéphane Baudry, directeur du LABNeuro de la Faculté des Sciences de la Motricité et membre de l’Institut des Neurosciences de l’ULB.

Notre population vieillit, ce qui pose de nombreux problèmes autour des soins de santé des seniors. Un de ces problèmes est le fait que les seniors montrent un risque élevé de chutes, nécessitant par la suite une rééducation fonctionnelle de leur motricité. Comment la réalité virtuelle peut donc venir en aide à nos seniors, alors qu’un tel environnement virtuel crée de véritables défis pour notre équilibre en générant des conflits sensoriels ? L’équipe du Prof. Baudry nous explique cette apparente antinomie dans sa dernière publication dans la revue Human Movement Science :
 

« C’est justement parce que la réalité virtuelle crée des défis sur le contrôle de la posture que ça en fait un outil potentiellement intéressant pour augmenter la capacité d’équilibre des patients ».

Partant de ce postulat, Stéphane Baudry et ses chercheurs, Christophe Barbanchon et Dominique Mouraux, ont étudié, sur 55 jeunes adultes, les effets d’une exposition répétée à un environnement virtuel simulant des déplacements. Ceci a mis en évidence une amélioration du contrôle de l’équilibre, car les participants s’appuient moins sur leur système visuel pour contrôler leur posture au profit d’autres processus, sensoriels et moteurs, propres au contrôle de la station debout. Surtout cette amélioration ne se fait pas uniquement dans l’environnement virtuel, mais aussi dans un environnement réel ; point crucial qui supporte l’idée que la réalité virtuelle pourrait être un outil d’amélioration des capacités d’équilibre dans les activités de la vie quotidienne.
 

En plus d’un rôle majeur dans la rééducation motrice, la réalité virtuelle pourrait également avoir un usage préventif. Christophe Barbanchon, premier auteur de l’étude, explique :


« comme le vieillissement s’accompagne d’une diminution du contrôle postural et d’une plus grande utilisation des informations visuelles pour assurer ce dernier, l’exposition répétée à la réalité virtuelle pourrait minimiser les effets du vieillissement sur l’équilibre et ainsi diminuer le risque de chute ». Ce qu’appuie Stéphane Baudry : Nous avons déjà initié un nouveau projet de recherche visant à tester les effets de la réalité virtuelle chez les seniors ».

La réalité virtuelle va donc entrer dans nos vies bien au-delà de l’aspect ludique auquel elle est souvent réduite.

Consulter l'étude complète