Publié le 1 décembre 2021 Mis à jour le 3 décembre 2021

Directeur du Centre de recherche en Psychologie sociale et culturelle, en Faculté des Sciences psychologiques et de l’éducation, Olivier Klein a reçu avec l’équipe Milgram de Savoirs le prix de la diffusion scientifique - catégorie multimédia - pour ses podcasts.

La soumission à l’autorité, les états modifiés de conscience, le libre arbitre, la peur de perdre, le syndrome d’imposture ou encore le mariage comme rite identitaire. La liste des épisodes de Milgram de Savoirs met l’eau à la bouche, enfin, aux oreilles... Ce podcast vulgarise divers concepts de psychologie scientifique, autant d’éléments de compréhension de notre personnalité humaine complexe. 

À l’origine du projet: Olivier Klein, professeur de psychologie sociale et directeur du CeSCuP (Centre de recherche en Psychologie sociale et culturelle), Julia Eberlen, logisticienne de recherche au sein de la Faculté des Sciences psychologiques et de l’éducation et Sarah Leveaux, à l’époque stagiaire au sein du CeSCuP. 

Pour des sujets qui ont une telle implication sociétale, c'est idiot de rester dans sa tour d'ivoire


La psychologie sociale étudie l’influence de l’autre sur les cognitions, les émotions, les comportements d’un individu. Cela touche, par exemple, des sujets tels que les relations de groupe, l’agressivité, la façon dont on se représente autrui, etc. "C’est, par définition, un domaine qui s’intéresse à des problèmes de société - pouvant aller du racisme aux comportements écologiques - donc c’est important que le grand public soit informé des résultats de la recherche scientifique en la matière. Trop souvent, on s’exprime sur ces thèmes sans savoir qu’il y a des recherches et des données qui existent. Pour des sujets qui ont une telle implication sociétale, c’est idiot de rester dans sa tour d’ivoire" justifie Olivier Klein, qui a toujours été porté sur la vulgarisation, notamment à travers son blog (nous-et-les-autres.blogspot.com).

D’où l’idée de transmettre et vulgariser à travers Milgram de Savoirs, et pas seulement à propos de psychologie sociale, mais à propos de toutes les branches de la psychologie. "Et comme nous sommes de grands consommateurs de podcasts, nous avons choisi ce format-là. Il présente l’avantage d’être abordable, tant financièrement - on n’a pas reçu de financements - que techniquement - c’est assez artisanal -" souffle-t-il. 

"Le plus difficile était de trouver le temps et c’est grâce à l’implication collective que ça a pu tourner de façon régulière" raconte Olivier. En effet, le trio est rejoint par Kenzo Nera, Pascaline Van Oost et Magali Beylat, tous doctorants, ainsi que par plusieurs étudiants stagiaires, comme Farrah Tbal, entretemps devenue membre définitive de l’équipe. "C’est vraiment un travail de groupe. Une des premières leçons de la psychologie sociale, c’est le plaisir de faire des choses ensemble. Et comme on s’entend très bien..." sourit-il.

Un bon scientifique est aussi un bon communiquant


Une belle synergie qui a permis l’éclosion sonore de plus de 30 épisodes de Milgram de Savoirs depuis avril 2019, déclinés en deux poids: des 1000 g d’une trentaine de minutes qui déroulent l’interview d’un chercheur spécialisé dans son domaine, et des versions plus légères, les 100 g, de maximum 7 à 8 minutes qui expliquent un concept spécifique. "Les épisodes demandent un gros travail en amont de prise de connaissance des travaux de l’intervenant. Cela nous a permis de découvrir des recherches qu’on ne connaissait pas. Et puis ce sont des rencontres passionnantes" pointe Olivier Klein, "Et on apprend à communiquer sur des sujets parfois complexes. Or, un bon scientifique est aussi un bon communiquant".


Crédit photo :  Pascaline Van oost
 
Légende: Olivier Klein, Magali Beylat, Julia Eberlen, Sarah Leveaux, Paolo Henrard, Farrah Tbal , Kenzo Nera,Sarah Leveaux, 
Contact
Communication Recherche : com.recherche@ulb.be